Une rentrée sociale bien difficile!!!!!

Les congés payés sont terminés et nous espérons tous que vous en avez bien profité pour le 80ème anniversaire de cette conquête sociale .Bien profité car il se peut que ceux-ci, comme l’ensemble des conquêtes sociales, fassent l’objet de nouvelles attaques.

Nouvelles car elles ont déjà été nombreuses. Le début de l’année a été marqué par la lutte historique contre la loi travail ou loi « El Khomri ». Fidèle à ses valeurs « démocratiques », le gouvernement a profité de l’été pour de nouveau imposer ce recul social à coup de 49-3 !!!!

Désormais les effets de cette loi vont se faire sentir. D’ailleurs, qui peut croire qu’il n’y pas de lien entre la parution de cette loi et l’annonce soudaine de plans de licenciement chez CISCO, Lafarge, Philips et bien sûre SFR en tête avec plus de 5000 suppressions de poste !!!! Car oui, même si la CFDT continue à clamer que cette loi est une avancée pour les salariés, elle est avant tout un nouveau cadeau au patronat français. Par quelle magie faciliter les licenciements pourraient-ils créer des emplois !!?? Il suffit de regarder la réalité.

Alors oui, à grands renforts de mensonges on nous dit que le chômage diminue. C’est sans rappeler qu’on ne parle ici que du chômage de catégorie A. Si nous intégrons les catégories B et C, le chômage est bel et bien en hausse de 0,1% !!! Alors certes, les politiques entrent en pré campagne électorale et les mensonges, promesses qui ne seront pas tenues vont être nombreux mais tout de même…

Le réel rattrape le gouvernement. La précarité est grandissante, preuve en est des nombreux reportages sur le prix de la rentrée scolaire et des difficultés pour les familles de faire face au coût. Mais bon, d’après notre président, les choses s’améliorent. Bon pour le coup il ne s’agit que d’un mensonge partiel. Certes pour les salariés, chômeurs, retraités, les choses vont de pire en pire, mais pour les 100 familles les plus riches, celles-ci ont vu leur fortune augmenté de 40% depuis 2013 pour représenter 327 Milliards d’€ en 2015 !!!! Il est vrai qu’avec toute l’évasion fiscale (60 à 80 milliards d’€ par an pour la France d’après le ministère de l’économie), cet enrichissement se comprend aisément.

Inutile d’avancer plus de chiffres, chacun se rend compte désormais des distorsions qui existent dans la répartition des richesses. Et nous devrions encore faire des efforts !!!!!

Pire, alors que la situation s’aggrave, que les politiques devraient s’employer à régler la situation de détresse de millions de citoyens, on préfère nous amuser avec le débat sur le burkini !!!! Laïcité, démocratie, liberté…. là ils n’ont que ces mots à la bouche, se présentant comme les défenseurs de la République, cette république qu’ils bafouent à longueur de temps. Car faisons attention aux faux débats qui ne feront que servir l’extrême droite. Il faut éviter l’amalgame entre le « burkini » et le terrorisme. Interdire le « burkini » ce n’est pas lutter contre le terrorisme. Même si le port de cette tenue peut provoquer des réactions au regard des conquêtes des droits des femmes, il n’en demeure pas moins que le port de ce type de tenue est toléré dans l’espace public dans le respect de la laïcité. Et si nos politiques sont si attachés aux droits de la femme, pourquoi avoir rejeté cet été un amendement visant à rendre inéligible les députés coupables de violences, notamment sexuelles ? La ficelle est un peu grosse. Et bien entendu, pour en venir au terrorisme, toujours pas de débat public sur les raisons du terrorisme en France et son lien avec notre politique étrangère.

Ainsi, l’opération d’enfumage des citoyens continue. Il est vrai qu’avec des médias appartenant essentiellement à Serge Dassault, Martin Bouygues, Bernard Arnault, Arnaud Lagardère, Vivendi-Universal (Drahi), Bertelsmann, le retour d’ascenseur est de mise pour des politiques au service du Medef.

Un Medef dont le travail de sape continue. Après avoir bénéficié de 41 milliards de cadeau fiscal au titre du pacte de responsabilité (contre la création d’un million d’emploi…on attend toujours), celui-ci demande un nouveau cadeau de 90 milliards !!!! Bah voyons. En même temps pourquoi se priver, il gagne à chaque coup.

Face à cette situation, nous de devons pas nous résigner. La Loi travail, même publiée peut être retirée. Cela avait été le cas pour le CPE. C’est dans cette optique que plusieurs syndicats, dont la CGT appellent à manifester le 15 septembre partout en France. En cette période pré électorale, nous devons faire pression sur les candidats. Certains ont d’ores et déjà annoncé le retrait de la loi en cas d’élection. Et comme nous l’avons déjà dit, ne pensons pas qu’en tant que fonctionnaires nous sommes protégés.

Venons en à nous les fonctionnaires. Notre augmentation du mois de juillet nous a fait un bien fou… De qui se moque t-on ??? Pendant ce temps, les réformes continuent : diminution des effectifs, fermeture des services, déroulé de carrière de plus en plus long. D’ailleurs, certains ont sûrement appris qu’à partir de juillet 2016, le PPCR (protocole parcours professionnel, carrière, rémunération) commencera à faire sentir ses effets. Ainsi, à partir du 1er juillet, alors que nous avions gagné le passage automatique d’échelon à la durée minimum, nous rebasculons à la durée maximum en attendant de voir revenir les bonifications et son cortège d’injustice. Mais bon, certains syndicats à grands renforts de tracts nous ont expliqué que c’était une vraie avancée. Nous ne devons pas avoir la même définition.

Et à la Préfecture de Police, les choses vont de pire en pire. PPNG, transfert vers la Ville de Paris, et maintenant, en plein été, on nous annonce l’externalisation de la verbalisation du stationnement payant pour 2018, le tout par voie de presse. Et tant pis pour le dialogue social. Gauche et droite se font la guerre, Coppé rêve de faire passer les lois importantes en été expliquant que les mobilisations y sont quasiment impossibles en raison des congés, le PS le fait !!!!

Alors se battre encore et toujours et malgré la répression syndicale féroce qui s’abat sur la CGT (Air France, dockers, Goodyear…). Nous ne lâcherons rien. Il en va de notre avenir, de celui de nos enfants. De nombreuses professions entrent en lutte (SFR, éducation nationale, secteur social, commerce…), la coupe est pleine !!!

Si vous aussi vous ne voulez pas mettre genou à terre sans vous être battu, avec la CGT, entrez en lutte !!!

TOUS DANS LA RUE LE 15 SEPTEMBRE !!!!

L’austérité, toujours la ligne du Gouvernement

images

L’été est passé et avec lui les mauvais coups portés aux salariés et leurs familles. La pause estivale n’a pas fait changer le cap de la politique politique de l’exécutif Hollande-Valls.

Les salariés attendaient un geste Gouvernemental pour lui permettre de reprendre espoir. Une inflexion de sa politique austéritaire. Il n’en sera rien le signal de l’exécutif et de poursuivre la politique d’austérité. Si des gestes pour rassurés ont été fait ce n’est pas envers les classes populaires mais en direction du patronat et des banques.

Acte I

Lors de la fête de la Rose, Arnaud Montebourd et Benoît Hamon critique l’entêtement de la politique d’austérité de l’éxécutif. Les deux ministres sont alors congédiés du Gouvernement. Le Premier ministre donne sa démission. Valls I n’aura duré 147 jours.

ACTE II

 Le Président Hollande demande a Manuel Valls de former un nouveau Gouvernement. La ligne du Gouvernement est alors clarifié, elle est très libérale. Un ancien banquier en la personne d’Emmanuel Macron remplace Arnaud Montebourd. L’image se veut forte et sans ambiguïté, les patrons applaudissent. L’exécutif veut à présent ne voir qu’une seule tête.

Acte III

le Premier ministre fait allégeance au MEDEF, lors de l’université de l’organisation patronale. Il en profite pour faire une déclaration d’amour aux entreprises «  premier ministre déclare son amour pour l’entreprise « la France a besoin de vous ! La France a besoin de ses entreprises, de toutes ses entreprises (entreprises individuelles, PME, Start-ups,grands groupes). …Moi, j’aime l’entreprise

Acte IV

L’université du parti socialiste à La Rochelle offre un véritable vaudeville. Dans la première scène le personnage principal qu’incarne Christiane Taubira nous joue une superbe frasque. Vous vouliez voir qu’une tête et bien moi je m’affiche à côté des frondeurs….

Dans la scène qui suit le premier ministre feint de ne pas être heurté par l’impertinence affiché par Christiane Taubira et déclare qu’il aime les socialistes.

Un premier ministre qui aime les patrons et qui aime les socialistes, mais de qui se moque- t-on ?

Du peuple, des citoyens et des salariés qui en ont assez de se serrer la ceinture.

L’acte V

Il est a entreprendre de toute urgence, avec les forces qui revendiquent comme le CNR à l’époque les jours heureux. La CGT souhaite pour sa part être une acteur principal de cette mobilisation dont les scènes se dérouleront dans la rue.