La CGT contre la surtaxation du standard de la Préfecture de Police

Dans le cadre de la mise en place d’un numéro simplifié pour contacter la Préfecture de Police, celle-ci en profite pour passer à un numéro surtaxé à 0,06 cts d’€/mn. La CGT est contre cette taxation

Alors que le nombre des appels culmine à plusieurs centaines de milliers par an, la Préfecture de Police a donc décidé, soit-disant pour améliorer le service à l’usager, de mettre en place un numéro unique à 4 chiffres : le 3430. Améliorer, hormis un numéro simplifié, cela reste à prouver.

Mais la mise en place de ce nouveau service étant confiée à une société privée, PROSODIE-CAPGEMINI, le numéro devient payant avec une surtaxe de 0,06 cts d’€/mn. Symbolique diront certains…

Mais c’est le principe même qui est critiquable. La Préfecture de Police est contactée pour des demandes de renseignements sur les titres (cartes grises, passeport, titre de séjour, permis de conduire, etc…), pour des demandes d’informations ou même parfois pour des urgences. Qui oserait rendre payant le 17 ??!!!!

Non, alors que la Préfecture de Police est un service public central pour les citoyens de la région parisienne, la contacter doit rester gratuit!! C’est une des conditions de l’égalité d’accès au service public car même les populations les plus fragiles seront touchées par cette surtaxe.

Et bien entendu, ce sont nos collègues du standard, toujours en première ligne, qui devront s’expliquer auprès des usagers. De longue journée en perspective…

Encore un mauvais coup pour les services publics à Paris.

Vous trouverez notre expression dans le parisien en cliquant ici.

Notre expression sur BFM ici.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *