Le 21 septembre on transforme l’essai !

La journée de mobilisation contre la loi travail XXL du 12 septembre a été un succès à Paris et en province. Ainsi, une semaine après la rentrée 500 0000 manifestants dont 60 000 à Paris ont dénoncer les ordonnances Macron.

Le front syndical est en train de s’organiser sur une base solide, la CGT, SUD-SOLIDAIRE, la FSU mais c’est aussi des syndicats FO dont le bureau confédéral n’appeler pas à la Grève, qui étaient présent et même la CFDT métallurgie qui avait réussi à convaincre d’autres secteurs.

Le 21 septembre il sera important d’amplifier l’action pour faire gagner nos revendications. La fonction publique devra continuer à se mobiliser.

Ces ordonnances ont un impact dans la fonction publique, notamment dans la suppression du CHSCT. Le Gouvernement ne manquera pas de traduire ces ordonnances dans le publique au nom de l’égalité, public-privée.

Enfin, les premières décisions prises par ce Gouvernement nous impactent :

  • diminution de l’offre de service public par la suppression de 120 000 fonctionnaires
  • gel et fin de l’unicité du point d’indice
  • rétablissement du jour de carence

Autant de bonnes raisons d’être encore plus nombreux le 21 septembre 2017.

Le 21 septembre 2017 tous dans la rue

Préparons nos baskets et le 12 septembre tous dans la rue!

Le Gouvernement et le Président « jupitérien »mettent en oeuvre la politique du MEDEF, qui n’a qu’un seul but anéantir les droits des travailleurs. Et, ce n’est pas un hasard si la principale mesure de ce début de quinquennat est (pour reprendre la formule du Canard enchaîné du 23 -8-17) la « Médification »du code du travail.

Le 31 août le Premier ministre Edouard Philippe et la Ministre du travail, Muriel Pénicaud ont dévoilé le contenu des ordonnances réformant le code du travail.  Malheureusement, la lecture de ces 5 textes n’a fait que confirmer l’ampleur de la contre réforme, de la casse d’un code du travail qui avait le mérite de protéger les travailleurs.

Ces ordonnances vont au contraire pousser encore plus loin la flexibilité et la précarité des travailleurs. Le démantèlement du code du travail c’est la protection du salarié qui ne sera plus assuré. Les accords de branches permettaient d’avoir pour le salarié un régime plus favorable que dans l’entreprise. Désormais le patron va pouvoir faire sa propre loi dans l’entreprise.

Il ne faut pas s’y tromper : nombre de mesures prévues dans ces textes ne manqueront d’ailleurs pas d’avoir des traductions négatives dans la Fonction publique sous le fallacieux prétexte de la recherche d’égalité entre le public et le privé qui a trop souvent conduit à des régressions pour tous.

Il en va ainsi par exemple de la déstructuration des garanties à caractère national et de la suppression des CHSCT.

C’est pourquoi la journée nationale d’action interprofessionnelle du 12 septembre concerne pleinement les agents publics.

 –

Le droit de retrait

Camarades,

A l’heure où les menaces physiques et verbales deviennent quotidiennes, à l’heure où le principe de harcèlement devient un outil de management, il est temps de vous informer sur vos droits au cas d’espèce et de vous parler du droit de retrait. Vous trouverez en lien un article sur cette pratique qui peut vous sauver d’un danger grave et imminent sans nuire à votre manière de servir.

Fraternellement.

La formation syndicale

Droit de retrait

Décès de notre camarade Christian JONON

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de notre camarade Christian Jonon, secrétaire de l’union syndicale Cgt des services publics parisiens la semaine dernière. Une délégation c’est rendue ce 25 juillet à ses obsèques dans son Auvergne natale pour lui dire un dernier adieu et faire part de toute notre peine à sa famille. Au revoir camarade!!!

Code du travail : l’enjeux de la lutte de Classe

Le calendrier était connu et le Gouvernement du Président, Emmanuel Macron et du Premier ministre Edouard Philippe, le respecte. C’est ainsi que l’un des premiers grand chantiers du quinquennat a débuté lundi 10 juillet.

Ce dimanche, le Ministre de l’économie et des finances entend mener plusieurs combats de front. De passage sur BFM TV Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des finances estimait qu’il était tout à fait possible de faire baisser les impôts des ménages français tout en réduisant les dépenses publiques. Il souhaite aller vite sur la mise en place des réformes fiscales annoncées par le Premier ministre.

La vitesse, pense-t-il peut-être empêchera toute réaction des syndicats, il se trompe. Les salariés du privés et du publics ne se laisserons pas faire.

La CGT Préfecture de Police sera sur tous les fronts, pour ne pas laisser le gouvernement s’emparer de nos conquis sociaux. La CGT-PP défendra aux côtés des travailleurs ces conquêtes que le patronat réactionnaire souhaite reprendre.

La lutte de classe est plus que jamais une situation qui s’exprime de manière concrète il y a ceux qui ont de l’argent est qui souhaite que l’on applique leur loi et ceux qui en ont de moins en moins qui subissent la loi des plus fortunés.

La CGT-Préfecture de Police ne laissera pas faire ni à la Préfecture de Police ni ailleurs la loi du plus fort. Rejoignez le syndicat qui relève la tête avec vous.

Le 12 septembre 2017 la mobilisation doit être massive pour dire non à la loi travail XXL.

le 12 septembre tous dans la rue !