Résistance : la destruction du code du travail, c’est toujours non !

Le nouveau Président de la République l’avait annoncé il veut aller vite et envisage pour cela de légiférer par ordonnance. L’objectif de la réforme du code du travail qu’il souhaite atteindre est la destruction des lois qui favorise encore aujourd’hui la protection des salariés.

Il ne faut pas oublier le symbole fort de l’investiture d’Emmanuel Macron le jeune président aux recettes anciennes. Oui, la remontée des Champs-Elysées dans une voiture de commandement est une manière de rappeler non seulement qu’il est le chef des armées mais la guerre qu’il envisage de mener ne sera pas uniquement militaire elle sera aussi sociale.

Il n’a pas caché lors de sa campagne son ambition de casser le code du travail, d’aller plus loin que la loi travail contre laquelle des millions de personnes se sont mobilisés pendant six mois. Est-il nécessaire de rappeler que c’est ce même Emmanuel Macron qui lorsqu’il était ministre de l’économie a déréglementé le travail, généralisé le travail le dimanche, remis en cause les services publics ou la justice prud’homale.

Rejoignez la CGT pour renforcer nos luttes face à la volonté du président produit de ce vieux monde qui n’a qu’un seul objectif réduire le droit des salariés.

Le code du travail selon Macron c’est plus de facilités de licenciements et moins de possibilités pour sanctionner les employeurs qui licencient sans raison, c’est aussi plus de concurrence entre les salariés.

Contre la loi travail nous étions dans la rue et demain on continue.