Mise en place de CASPER à la Préfecture de Police : des ajustements à faire

Le déploiement de CASPER depuis le 1er janvier à l’ensemble des agents administratifs et techniques de la Préfecture de Police, notamment à statut « Ville », ne se fait pas sans difficultés…

Remplaçant d’OCTIME depuis le début de l’année pour ce qui est de la mesure du temps de travail des agents, le logiciel CASPER a donc trouvé sa place dans les postes informatiques de l’ensemble des agents.

Un certain nombre de difficultés sont bien évidemment apparues : prise en charge des heures au-delà des plages variables, gestion des reliquats 2017, temps de trajet pour se rendre sur les lieux de restauration…

Sur ce dernier point nous avons alerté la DRH et des instructions semblent avoir été données pour rétablir le délai de route pour se rendre sur les lieux de restauration dans les mêmes conditions que précédemment (15 mn maximum décomptées comme temps de travail) et régulariser les situations depuis le 1er janvier.

N’hésitez pas à nous solliciter en cas de difficultés, CASPER semblant transformé du temps de travail en temps fantôme!!!!

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *