CAP de promotion des adjoints administratifs : la grande injustice !!!!

Le 20 décembre 2017, la CAP de promotion des adjoints administratifs s’est enfin déroulée. Malgré nos protestations, elle a été marquée par une grande injustice dans la gestion des promotions.

En effet, malgré le boycott de cette instance à 2 reprises par nos élus, l’administration a fini par imposer ses choix.

Ainsi sur les promotions et malgré nos protestations, l’injustice a été totale.

Effet du Protocole Parcours Professionnel, Carrière, Rémunération, l’ensemble des ex adjoints administratifs de 1ère classe et les adjoints principaux de 2ème classe tous désormais dans la nouvelle échelle C2 se retrouvaient promouvables pour le grade d’adjoint principal de 1ère classe pour 2018. Pourtant, la CGT, seule organisation syndicale représentative à avoir voté contre ce texte en Conseil Supérieur des administrations parisiennes, avait alerté sur les effets néfastes de ce texte !!!

Les directions d’emploi, forte de plus d’une jurisprudence du conseil d’état aggravant encore cette injustice, à préférer proposer un certains nombres de collègues très jeunes dans l’administration au détriment de collègues plus anciens. Certains proposés n’étaient même pas promouvables au 1er janvier de l’année !!!!!

Nous n’avons bien entendu rien contre nos jeunes collègues mais ce choix de gestion créer de véritables injustices et de la tension entre les collègues !!!! On ne peut faire fi de l’ancienneté des collègues et ne réserver la promotion qu’aux agents jugés par les chefs les plus « méritants » avec tout ce que cela induit de subjectivité.

Malgré nos protestations, la Préfecture de Police a donc fait le choix de passer en force et a donc nommé au grade d’adjoint administratif principal de 1ère classe de jeunes collègues. Il s’agit désormais que ces choix soient assumés par l’encadrement.

En effet, certains responsables manquant de courage pour assumer leurs choix osent dire aux agents qu’ils n’y sont pour rien et « qu’il faut voir avec les syndicats ». Mais rappelons ici comment se déroule l’exercice des promotions.

Ainsi, chaque service se voit saisi dans la perspective de la CAP. Les cadres proposent donc les agents qu’ils considèrent comme méritants. Ensuite, un tableau est établit par la direction en fonction du nombre de promotions disponibles. D’ores et déjà vous pouvez disparaître de ce tableau alors même que votre chef vous a proposé, le nombre d’agents proposés étant bien supérieur au nombre de promotions disponibles. Ensuite, les propositions des directions sont adressés au représentants du personnel et discutées en CAP. Rare sont les directions qui acceptent de modifier leurs propositions. Ainsi et quand bien même tous les élus du personnel s’opposeraient au tableau d’avancement proposé, la CAP se contentant de rendre un avis, l’administration est ensuite libre d’imposer ses propositions. Voilà la réalité des CAP !!!!!

Pour autant, nous n’abandonnerons pas le combat. Nous restons attachés aux principes de la fonction publique de carrière et dans ce cadre continuons à demander des ratios promu/promouvable à 100% afin de permettre à chaque collègue de bénéficier de promotions !!!!

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *