CAP2022 : cap vers la fin de la fonction publique ! ! ! !

Le gouvernement actuel vient d’annoncer la mise en place d’un groupe de travail baptisé CAP2022. Sensé faire des propositions pour « moderniser » la fonction publique, ce comité va surtout imposer encore plus d’austérité…

Pour lire l’article présentant le dispositif cliquez ici

Eh oui , une nouvelle cure d’austérité pour une fonction publique déjà bien mise à mal.

Entamée avec la RGPP (révision générale des politiques publiques) en 2007, prolongée par la MAP (modernisation de l’action publique) à partir de 2012, la réforme de la fonction publique n’en finie plus ! ! ! !

En fait de rechercher de plus d’efficacité et de modernité avec le passage au « tout numérique », c’est plutôt des cures d’amaigrissement sans précédent que subit le service public. Fermeture des guichets physiques dans toutes les administrations (exemple du PPNG dans les préfectures), baisse des effectifs et abandon de missions ! ! ! ! Voilà le résultat de leur « modernisation », laissant les usagers face à leurs problématiques et les agents du service public en souffrance.

Alors qu’espérer de CAP2022 ? Le simple examen de la composition du comité répondra à votre questionnement. Avec des personnalités pour la plupart issues du monde de l’entreprenariat et des grandes entreprises, c’est un pas supplémentaire vers les privatisations et le désengagement de l’Etat qui va être effectué. Autant demander à un croque-mort de vous soigner ! ! ! !  Encore moins de service public pour l’usager et de moyens pour les fonctionnaires.

Pour la CGT, une véritable modernisation est possible. Celle-ci doit passer par la redéfinition des besoins des usagers sur l’ensemble des territoires et la fixation des moyens pour y répondre, le tout en associant usagers, représentants des personnels et administrations. CAP2002 est loin de ces objectifs. C’est pourquoi nous ne pouvons d’ores et déjà qu’être méfiant quant aux conclusions qui sortiront de ce comité ! ! ! !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *